Divers

L’histoire des Baleares

Baleares

01 – Culture troglodytique – 01er : Age du bronze 2000 – 1200 av. J.C.

Les premières populations provenaient, probablement, d’Italie et de la Méditerranée Orientale ; ils s’établirent à Mallorca et à Menorca, habitant dans des grottes naturelles et d’autres creusées dans le roc.

02 – Culture troglodytique – 02ème : Age du bronze 1200 – 654 av. J.C.

Cette culture si riche propose une grande diversité de témoignages comme les dolmens, les salles hypostyle et les huttes de Menorca, que l’on suppose avoir une fonction religieuse ou sépulcrale à cette époque ; pour survivre la population se livrait à la piraterie.

03 – Epoque punique (Arrivée des Carthaginois)

La première colonie fondée par les Carthaginois fût celle d’Ibiza en 654 avant J.C. pendant la guerre contre les grecs ; en Sicile, les célèbres frondeurs des Baleares commencèrent à faire partie des troupes carthaginoises, et, pendant la seconde guerre punique, ils suivirent Anibal contre Rome, mais, finalement, Anibal défait par Scipion, les frondeurs mallorquins préférèrent s’unir à Rome.

04 – Domination romaine

Les Baleares étaient un nid de pirates et le sénat romain chargea pour la conquête des îles Quint Lecili Metel-Lus, fait consigné en 123 avant J.C.. Metel-Lus, surnommé «Le Balearic», fonda les villes de Palma et de Pollentia (aujourd’hui Alcudia). Ibiza devint romaine de façon pacifique et s’intégra à l’ensemble des Baleares.

05 – L’évêque Sever

Les Baleares connurent le christianisme avant le 05ème siècle. A Menorca, la lettre encyclique de l’évêque Sever écrite en 417, est d’une grande importance.

06 – Domination vandale

Après quelques incursions sporadiques, les vandales occupent définitivement les îles en 465 commandés par Genseric. C’est une époque de persécution contre les chrétiens. Genséric depuis Carthage, commanda la destruction de toutes les églises.

07 – Domination byzantine

L’occupation byzantine en 534 représente une ère de prospérité pour le christianisme, restauration de nombreuses basiliques et construction de nouvelles. En l’année 647, les musulmans vainquirent les troupes byzantines au sud de l’Italie et les expulsèrent du nord de l’Afrique.

08 – Domination musulmane

Ce fût un puissant seigneur, nommé Al-Hawlani, qui conquit Mallorca en l’année 902, et se nomma gouverneur. Pendant la première période, Mallorca et les autres îles qui avaient été également conquises, dépendaient du Califat de Cordoue jusqu’à ce que celui-ci fût dissout. Profitant des luttes internes, le gouverneur des îles, Al-Murtada, s’érigea en émir indépendant en 1075. Son successeur, Mobaxir Hizo, fortifia la ville.

09 – Organisation de la société musulmane

Le premier gouverneur Almorave Ucanur désirait transporter la capitale à l’intérieur de l’île mais le peuple s’y opposa et son souverain le destitua quand les Almohades s’établirent aux Baleares en 1203. Les royaumes chrétiens de la péninsule se trouvaient prospèrent et désiraient amplifier leurs territoires.

10 – Conquête chrétienne – 1229

Le 10 septembre 1229, débarqua à Santa-Ponsa, la flotte composée de 155 navires sous les ordres de Jaime 1er. Les deux armées se rencontrèrent, se livrant une grande bataille, la victoire revenant aux chrétiens et les maures durent s’enfermer dans la ville, laquelle fût assiégée durant 03 mois et demi.

11 – Entrée dans la ville

Finalement, le 31 décembre 1229, les troupes catalanes entrèrent par la porte «Bad Al Rofol» qui, plus tard, devait prendre le nom «Santa Margarita» et qui, aujourd’hui se nomme «Calle San Miguel». Mallorca fût réparti entre les nobles qui avaient participé à la conquête et peuplée par les catalans de l’Ampurdan et par quelques musulmans qui se livrèrent.

12 – La cathédrale de Mallorca

Le conquérant posa la première pierre de la cathédrale de Mallorca en l’année 1230 laissant un lieutenant nommé Bernard de Sainte-Eugénie.

13 – Royaume de Mallorca

La roi Jaime 1er mourut en 1276, laissant à ses fils Sancho et Jaime II tous ses états. A Sancho, l’aîné, l’appartenance au royaume d’Aragon, le comté de Catalogne et le royaume de Valence. A son frère, Jaime II, les Baleares, le Roussillon et Perpignan. Durant la guerre de Catalogne contre la France en 1285, Pierre d’Aragon accusa son frère Jaime II de complicité avec le roi de France. En 1295, Jaime II fît construire le château de Bellver.

14 – Ramon Llull

Durant le règne de Jaime II, vivait le bienheureux Ramon Llull, l’un des plus prolifiques écrivains de langue catalane.

15 – Fin de la Maison de Mallorca

Pendant l’année 1349, Jaime III débarqua à Mallorca mais fût mis en déroute à la bataille de Llucmajor. Son fils, Jaime IV tenta de récupérer le royaume, sans y parvenir, mettant fin ainsi à la Maison de Mallorca.

16 – Organisation de la société de Mallorca

L’autorité principale après le roi, en son absence, c’est le lieutenant et après le grand général conseiller, il régissait la ville, ainsi que l’île, l’évêque et le gouverneur, autorités maximales administratives et judiciaires des îles, le magistrat et le maire, autorités administratives et judiciaires du territoire, le greffier et l’employé, chevaliers, maîtres artisans, commerçants et paysans.

17 – La peste

Ce fût une époque de pénurie pour les Baleares, compliquée par l’épidémie de peste. Et c’est pourquoi une grande majorité se consacra à la piraterie. L’île se repeupla de Catalans du sud de la France.

18 – Les juifs

Les divergences entre les ouvriers et les contremaîtres, contre les nobles et les marchands de la ville pour l’injustice des impôts, firent qu’ils se rabattirent sur les juifs et leur quartier «Del Call» fût mis à sac.

19 – Abraham Cresques

Avec l’écrivain Anselmo Turmeda et le navigateur Jaime Ferre, au 14ème siècle, l’école cartographique de Mallorca fut célèbre. Elle était dirigée par Abraham Cresques, auteur de l’Atlas catalan.

20 – L’Inquisition

Autant pour des motifs religieux qu’économiques, le roi obligea les juifs à vivre dans des quartiers réservés et à porter des vêtements différents. Certains, même, furent condamnés à mort. Avec le mariage de Fernando II et d’Isabelle de Castille (1479 – 1516), l’Inquisition catalane s’unit à la couronne d’Aragon, pénétrant de cette manière dans les îles.

21 – Canamunts et Canavalls

Le jour des morts de 1490, dans le cloître de San-Francisco, s’affrontèrent pour des questions de domination, ces deux familles nobles de la ville, les Canamunts et les Canavalls.

22 – Epoque des Austrias

Durant le règne de Charles 1er, les contremaîtres de la ville se soulevèrent contre le Vice-roi «Gurrea» pour protester contre les impôts. La conjuration commença en 1521 en plein carnaval. La Santa-Hermandad, tels qu’ils se nommèrent, s’appropria la ville en octobre 1522. Le roi leva une armée à Mallorca qui occupa la ville en mars 1523.

23 – Les turcs

Menorca fût la plus atteinte par les incursions turques. En 1535, la ville de Mahon fût assiégée par Barbe Rousse, amiral du Grand Turc, et dut se rendre aux pirates turcs entrant à feu et à sang.

24 – Santa Catalina Tomas

Le règne de Philippe II est marqué par la vie de Santa Catalina Tomas (1531 – 1574). Durant son enfant, elle réalisa une grande quantité de miracles : conversations avec d’autres saints, entendant la messe à la cathédrale de Palma depuis un monticule de Valldemosa ou s’affrontant avec le diable qui la molestait de ses bonnes œuvres.

25 – Réconciliation

Après tant d’années de violence, le 11 octobre 1632, se manifesta, enfin, la réconciliation entre les Canamunts et les Canavalls, fruit des interventions de l’évêque Santander.

26 – Guerre de succession

En novembre 1701, mourrait Charles 1er, sans laisser de descendance. La question de succession fût résolue en faveur de Philippe de Bourbon. Les Baleares et le reste de l’Espagne le reconnurent comme roi, mais en Catalogne, s’établit une lutte de pouvoir. La France prétendait que Philippe occupa le trône d’Espagne ; l’Angleterre, la Hollande et l’Autriche craignant le pouvoir français soutinrent l’Archiduc Charles d’Autriche ; la Catalogne faisant partie de cette alliance. La nuit du 24 septembre 1706, 28 navires anglais entraient dans la baie de la ville. Les autorités bourbonnières de l’île se manifestèrent en faveur du roi Philippe V mais le peuple acclama Charles III. Finalement, Mallorca se rallia à la cause de l’Archiduc.

27 – Les corsaires

Durant le règne de Ferdinand VI, à Mallorca et dans les autres îles, la faim dominait en raison du manque d’aliments. Les habitants d’Ibiza et les Mallorquins devinrent donc corsaires. Au temps de Charles III (1759 – 1788), l’activité des corsaires se poursuivit, l’un des plus fameux fût le capitaine Antoni Barcelo.

28 – Frère Junipero Serra

Le frère franciscain Junipero Serra, né à Petra, fonda en Californie les missions de San Diego, Saint Louis et San Francisco, Santa Barbara, Los Angeles, convertis aujourd’hui en villes importantes.

29 – L’amiral Nelson

Pendant la dernière domination anglaise, l’île de Menorca fut souvent visitée par l’amiral Nelson, qui résidait à la «Golden Farm» fréquemment accompagné par la célèbre Lady Hamilton.

30 – Frédéric Chopin

En 1838, arriva à Mallorca le célèbre compositeur polonais Frédéric Chopin, accompagné de l’écrivain français George Sand. Ils s’installèrent à la Chartreuse de Valldemosa.

31 – L’agriculture du 19ème siècle

L’agriculture bénéficia de l’assèchement des marais d’Alcudia. Auparavant, avait commencé l’assainissement de la plaine de Saint-Georges, à l’aide de moulins pour extraire les eaux souterraines.

32 – L’archiduc Luis Salvador

1872 vit l’arrivée à Mallorca de l’archiduc Luis Salvador d’Autriche qui acheta diverses propriétés et écrivit un livre sur les îles.

33 – Le progrès

En 1875, fût inauguré le train d’Inca à Palma. L’agriculture des îles prospère, surtout les vignes, étant donné que les vins français subissaient le phylloxera et que les français achetaient toute la production de Mallorca. Mais l’exportation se termina à sec en 1890, la pénurie arrive aux îles. Les paysans changèrent alors les vignes en plantations d’amandiers.

34 – La promotion touristique

En 1925, commencèrent à arriver d’importants groupes de touristes nantis qui passaient l’hiver à Mallorca influencés par la prolifération des écrits sur les îles, comme «Un hiver à Majorque» de George Sand, «Die Balearen» de l’Archiduc, etc… Egalement des peintres expressionnistes aidèrent la promotion des Baleares, comme Santiago Rusinol et Joaquim Mir.

35 – La république

Primo de Rivera dût démissionner en raison de la faiblesse de son groupe. Les républicains gagnèrent les élections en 1931 ; Alphonse XIII abandonna le pays. A cette époque, Juan March, député de droite, tirait les fils de l’économie mallorquine et, conjointement à Matutes, ceux d’Ibiza.

36 – Juin 1936

Une bombe explose à la mairie. Sont accusés les membres de la Phalange, et s’ensuivit une grève générale durant laquelle les locaux des partis de droite furent pris d’assaut.

37 – La guerre civile

Le pays est divisé. La droite jointe aux militaires préparait le redressement de la république. Le 19 juillet 1936, dans la ville de Palma, les militaires en armes se levèrent commandés par le général Goded et rencontrèrent peu de résistance.

38 – L’après-guerre

Les premiers temps de l’après-guerre, furent des années de misère et de faim, de nombreux habitants des Baleares se vouèrent à la contrebande et au marché noir.

39- Le tourisme et la réforme

Peu à peu, les étrangers commencèrent à visiter les îles. Les années 60 représentent pour les îles un changement des vieilles structures par la fièvre du tourisme. La mort du général Franco, en novembre 1975 marqua la révision des institutions démocratiques dans tout le pays.

En voir plus

Voir aussi

Close
Close
%d blogueurs aiment cette page :